VOLINI GEL (Diclofenac)

87225

Nom commercial: VOLINI GEL
Ingrédient principal: Diclofenac
Utilisation: traitement local de courte durée en cas de traumatisme bénin.
Dosage disponible: 15, 30, 50, 75 mg
UGS : 390 Catégorie :

Available Options:

Indications thérapeutiques
        Ce médicament est indiqué, chez l’adulte (à partir de 15 ans), comme traitement local de courte durée en cas de traumatisme bénin : entorse (foulure), contusion.
Contre-indications
Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :
Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique Composition ;
Patients ayant des antécédents d’asthme, d’urticaire ou de rhinite aiguë, suite à la prise d’acide acétylsalicylique ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
Grossesse, à partir du début du 6ème mois (au-delà de 24 semaines d’aménorrhée) (voir rubrique Fertilité, grossesse et allaitement) ;
Peau lésée, quelle que soit la lésion : dermatoses suintantes, eczéma, lésion infectée, brûlure ou plaie ;
Chez l’enfant et l’adolescent de moins de 15 ans.
Mises en garde spéciales et précautions d’emploi
        La possibilité de survenue d’effets indésirables systémiques suite à l’application de diclofénac topique ne peut être exclue s’il est utilisé sur des zones cutanées étendues et durant une période prolongée (voir les informations produit sur les formes systémiques de diclofénac).
        Doit être appliqué sur une peau saine en l’absence de lésions cutanées ou de plaies ouvertes. Ne pas appliquer sur les muqueuses, ni sur les yeux ; appliquer uniquement sur la région douloureuse. Ne pas avaler.
        L’apparition d’une éruption cutanée après application impose l’arrêt immédiat du traitement.
        Ce médicament ne doit pas être utilisé sous pansement occlusif.
        Le port de gants par le masseur kinésithérapeute, en cas d’utilisation intensive, est recommandé.
        Ce médicament contient du propylène glycol et peut provoquer des irritations cutanées.
Effets indésirables
        Les effets indésirables sont classés par ordre de fréquence décroissant, selon les conventions suivantes : très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 à <1/10) ; peu fréquent (≥1/1000 à <1/100) ; rare (≥1/10 000 à <1/1000) ; très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée : ne peut être estimée à partir des données disponibles. Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.
Affections du système immunitaire
Très rare : réactions d’hypersensibilité (incluant l’urticaire), oedème angioneurotique (oedème de Quincke).
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Très rare : la survenue de crise d’asthme peut être liée chez certains sujets à une allergie à l’aspirine ou à un AINS. Dans ce cas, ce médicament est contre-indiqué.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquent : dermatite (incluant les dermatites de contact), éruptions, érythèmes, eczéma, prurit.
Rare : dermatose bulleuse.
Très rare : éruption pustuleuse, réactions de photosensibilité, purpura et ulcérations locales.
Autres effets systémiques des AINS
        Ils sont fonction du passage transdermique du principe actif et donc de la quantité de gel appliquée, de la surface traitée, du degré d’intégrité cutanée, de la durée du traitement et de l’utilisation ou non d’un pansement occlusif (effets digestifs, rénaux).
g

15, 30, 50, 75

tubes

1, 2, 4, 6, 8